[node:title] - commentaires

Onglets principaux

Commentaires

Très bon article. J'aurais pu dire la même chose. (Enfin, non, en fait, j'aurais pas pu) (donc merci de l'avoir fait)

Entièrement d'accord avec l'idée selon laquelle l'intention doit compter d'un point de vue conséquentialiste. Dès lors qu'elle est rendue publique, qu'elle se manifeste à travers un mode de vie visible et promu, l'intention produit des conséquences.

Le problème est que, s'il est possible de calculer avec précision le nombre d'animaux tués par Anne et par Gaëlle sans tenir compte de l'intention (ainsi que le font les auteurs de l'article, avec les rectifications de calcul que vous avez opérées), il est bien plus difficile de faire cette comparaison dès lors qu'on prend en compte l'intention.

On peut néanmoins penser que Gaëlle, en propageant publiquement par son genre de vie que les intérêts des animaux peuvent être foulés aux pieds, tue plus d'animaux qu'Anne, qui si elle cause la mort indirecte d'animaux (malgré son intention), en sauve probablement beaucoup, de par l'exemple qu'elle fournit aux individus qu'elle côtoie. A moins que le genre de vie de Gaëlle soit lui aussi source de motivation et d'imitation...

En somme, pour savoir qui des deux tue le plus, il ne faut pas tenir compte seulement de leur comportement individuel, mais du comportement collectif qu'elles travaillent à modifier de par l'exemple qu'elles manifestent.

Un point positif à soulever tout de même, est qu'il est admis implicitement dans le texte en question que tuer les animaux est quelque chose de "mal" et qu'il est donc "mieux" de ne pas le faire...Le fait que ce ne soit même pas remis en question est réjouissant!

J'aimerais le croire, mais j'ai des doutes. Je vois l'article de JBJV plutôt comme une attaque ad hominem contre les végés, sur le thème «Vous dites ne pas vouloir tuer d'animaux, mais en fait vous en tuez, et même plus que d'autres, qui, eux, ne disent pas ne pas vouloir tuer d'animaux. Vous n'êtes donc même pas cohérents. Votre volonté de ne pas tuer d'animaux n'est pas sérieuse.»

La solution donnée par JBJV, qui est d'être végan et écologiste, si on l'appliquerait, amènerait à un véganisme pratiquement impossible: ne pas porter de manteaux chauds du tout, ne pas consommer d'aliments protéinés alternatifs (quinoa, tofu...), ni d'huile de palme, etc. C'est un article grosso modo anti-végan et anti-végé en général; je le vois mal comme admettant implicitement qu'il n'est pas bien de tuer les animaux. D'ailleurs, cela confirme les positions de JBJV en général, qui fait, à mon avis, du mauvais Peter Singer. Voir par exemple cette interview.

David

En effet, après relecture plus attentive du texte (que j'avais parcouru un peu rapidement), je suis assez d'accord avec l'idée que c'est une attaque plutôt végéphobe...Si JBJV s'affirme quand même antispéciste et utilitariste, il semble bien qu'il ne sache ou ne veuille se défaire du carcan écolo-sauveur-de-la-planète...
Cela dit, merci pour les informations présentes dans l'article, grâce auxquelles j'ai renoncé à commander mon lot de 600 heavy-manteaux en simili-fourrure chez veganalaskasibérie.

Article très intéressant!
je suis déçue car j'ai lu l'Ethique animale de jean baptiste jeangène Villmer, que j'ai vraiment apprécié.
pour moi, une personne vegan causera forcément moins de mort qu'un écologiste, même le plus engagé.

Lorsqu’on devient vegan, c'est presque indissociablement qu'on est sensibilisé à l'environnement, donc à l’écologie! Il est évident que l'environnement a un impact sur tous les êtres vivants sur Terre, animaux humains et non humains. il est évident que les pollutions issues de l'industrie, et en particulier de l'élevage des milliards d'animaux sont forcément prises en compte, donc à fortiori toutes les pollutions.

Je précise quand même qu'il y a une grande différence entre un végétarien et un vegan!!
les végétariens, en terme de tuerie et de souffrance faite envers les animaux causent autant de tort qu'un omnivore. Dans ce cas, il est clair qu'un végétarien peut tout à fait, et même certainement, tuer plus ou causer plus de morts qu'un écologiste. là oui, je suis d'accord.
mais concernant les vegans, normalement antispécistes, non!

Donc Si Jean-Baptiste Jeangène prétend qu'un vegan "tue plus" qu'un écolo, c'est n'importe quoi.
Mais s'il dit qu'un végétarien tue plus qu'un écolo, oui malheureusement.

par contre je vais lire en détail l'article même de Jean-Baptiste et sa consœur, ainsi que tous les nombreux commentaires qui suivent, afin s'affiner ma vision, et de revoir , ou pas, mon opinion ;)