[node:title] - commentaires

Onglets principaux

Commentaires

Merci pour les informations précieuses que vous fournissez sur votre site. C'est exactement ce que je recherchais. Chaque jour, je me sens mal de nourrir mes chats avec de la viande et du poisson, car je suis végétarienne, mais jusqu'ici, mes recherches et mes questions n'avaient donné aucun résultat convaincant. Il faut croire que je n'avais pas utilisé les bons mots-clés.

J'en avais déjà parlé à ma vétérinaire, mais elle a très vite oublié la conversation.

Ceci étant, j'ai évidemment une appréhension à changer le régime de mes 5 chats, car ils sont déjà âgés et un a le diabète.

Je vais cependant encore me renseigner auprès de ma vétérinaire et si elle reste fermée à mon souhait, je me tournerai alors vers un autre.

Je vous souhaite une bonne semaine.
Très cordialement,
Carinne Pissoort
Belgique

Merci pour votre commentaire. Votre vétérinaire prendra peut-être la chose plus au sérieux quand vous lui montrerez un paquet de croquettes, avec les ingrédients (voir les marques disponibles dans la note ci-dessus). Il est quand même bon de pouvoir maintenir une bonne relation avec le véto, surtout pour des chats malades ou âgés. Et même si ce n'est peut-être pas possible, ou pas à 100%, pour tous vos chats (ce ne l'est pas non plus actuellement pour tous les miens), si vous parvenez à remplacer une partie de leur alimentation ce sera déjà un bon pas!

Merci pour cet article; en effet, il est important de faire connaitre cette possibilité.

Ma petite expérience personnelle pourrait peut-être avoir quelque intérêt. Il y a un peu plus d'un an, j'ai "récupéré" une minette d'environ quatre ans, qui avait toute sa vie mangé des croquettes à la viande. Étant moi-même végétalienne, je trouve que l'idée de tuer vache, cochon ou poulet pour nourrir un chat plutôt déplaisante, et je souhaitais trouver une alternative végétale. J'étais assez sceptique au départ, craignant d'une part que la chatte digère mal les croquettes vg, d'autre part qu'elle refuse tout simplement d'y toucher après avoir été habituée pendant plusieurs années aux croquettes viande.

J'ai donc commencé par acheter un petit sachet de croquettes Benevo pour faire l'essai. Au début je les ai mélangées à ses croquettes habituelles, sans que ça donne le moindre problème, puis j'ai fait une substitution complète. Elle semble les manger avec autant de plaisir que ses vieilles croquettes, elle ne s'est peut-être même pas rendu compte du changement.

Ça fait maintenant plus d'un an qu'elle mange ses croquettes vg et elle se porte bien (même qu'un de mes voisins m'a demandé ce que je lui donnais à manger pour que sa fourrure soit aussi belle!). Elle n'est probablement pas 100% végétalienne vu qu'elle est dehors plusieurs heures par jours et qu'elle arrive certainement à attraper une souris ou un oiseau de temps à autre, mais c'est surement si rare que ça n'a pas d'importance d'un point de vue nutritif. Elle semble beaucoup apprécier ses croquettes et se jette dessus quand je lui en donne le matin. J'ai même surpris le chat du voisin en train de "voler" nos croquettes vg! Comme quoi ça ne doit pas avoir si mauvais goût que ça.

Merci beaucoup, Karin. Très intéressant.
Cordialement.
Carinne

Cher David Olivier.

Comment vous contacter par mél ?

C'est indiqué à la fin de l'encadré sous la photo sur la page «Qui je suis».

Merci beaucoup pour cet article :-) !
Virginie de Suisse

Je n'ai pas encore pris le temps de lire votre article plus en détails que je ne l'ai fait jusqu'à présent, mais je suis déjà en désaccord complet et absolu avec vos propos selon lesquels en gros, «les chiens et les chats (domestiques) ne seraient pas naturels mais créés par l'Homme»! Les chiens et les chats domestiques, comme leurs cousins sauvages et comme tant et tant d'autres êtres vivants de la Terre, sont des êtres vivants de la Terre, et en l'occurrence des mammifères (entre autres comme nous...)! Qu'il y eut divers types d'animaux domestiques au sein d'une même espèce animale, suite aussi à diverses sélections faites par des humains, ne veut certainement pas dire que «des humains ont fabriqués des animaux»! Les animaux, y compris donc les animaux domestiques ou apprivoisés par des humains, ne sont point des «objets ayant été fabriqués et programmés par des humains»!

Personne ne suggère bien entendu que les chats et les chiens ont été créés de toutes pièces par les humains. Lisez mieux l'article et vous comprendrez mieux mon propos.

David

Pour le coup , je suis complètement d'accord avec vous . Cette page ne s'appuie sur rien de factuel. Ce n'est rien d'autre qu'une vision théorique et non respectueuse de la physiologie des carnivores .Cela n'a aucune valeur sur le plan scientifique , à savoir que la bio-chimie de leur organisme n'est pas prise en compte .
De plus , quand il est dit que leurs habitudes et leur physiologie ont changé .... , leursq habitudes certes , par rapport à un carnivore libre , mais pas leur physiologie qui reste celle d'un vrai carnivore tel un loup par exemple . C'est d'une totale incohérence de la part de végétariens ou végétaliens qui vont faire du prosélytisme , en avançant les arguments physiologiques de chaque espèce .
Pour ma part , je suis végétalienne frugivore , 95% de cru , de jus de légumes et de fruits , mais je n'irais jamais imposer mon alimentation à mes chiens et chats .
Un des fondamentaux est que pour chaque espèce , donc pour chaque physiologie , il y a une alimentation adéquate , adaptée à sa nature . Seule l'observation de la Nature doit nous faire avancer . Seule la Nature est dans le vrai .

J'ai deux chats que je nourris avec des aliments végétaliens (actuellement: croquettes Benevo) depuis 1999 et 2003, et ils vont bien. C'est là une chose tout à fait factuelle, et non idéologique.

De fait, ce ne sont pas des carnivores. L'usage du terme "carnivore" que vous faites, et que l'on apprend aux enfants dès la crèche (sérieusement!) est, lui, pétri d'idéologie. On veut que le terme signifie quelque chose comme "la Nature a voulu qu'ils mangent de la viande". Or nulle part on ne trouve cette "Nature" qui voudrait quelque chose. L'explication darwinienne est que la nature n'a jamais rien voulu, et que l'évolution s'est faite par divers mécanismes, mais sans aucune intention.

De fait, factuellement, les chats ont tel ou tel besoin. C'est tout ce qu'on peut en dire. Dès lors que ces besoins sont satisfaits par leur alimentation, il n'y a pas de problèmes particuliers.

Vous êtes, si je comprends bien, végétalienne pour votre santé. Restez-le donc, et laissez les personnes qui se préoccupent d'autre chose que leur santé personnelle tenter de faire baisser la souffrance dans le monde.

Bravo pour cette réponse magnifique, j'adhère totalement à vos arguments. Merci, ça fait du bien de lire cela. Faire baisser la souffrance dans le monde OUI! Mes 4 chats sont végétaliens et se portent à merveille.

bonjour a tous je voudrai savoir pourquoi mes deux chiots(2 mois) n'aiment que le lait et le yaourt. on a deja essayé le riz cuit au beurre au lait et pareil pour les pates au legumes special chiens, ils n'aiment pas meme soupoudré de levure de bière. on aimerait combler leur desirs de bien mangé
que pourrait-on leur donner pour satisfaire leur gout??

Il faut faire attention à ne pas seulement satisfaire leurs goûts mais à couvrir leurs besoins nutritionnels, ce qui n'est pas garanti en prenant n'importe quel aliment qu'ils aiment. Le plus simple est d'utiliser comme aliment de base des croquettes végétaliennes spécialement conçues pour les chiens. Les marques Ami et Benevo en proposent. Benevo vend une formule conçue pour les chiots. On peut se procurer ces croquettes par correspondance à travers divers sites de vente en ligne. Notamment les sites Un Monde Vegan et Alternature en France.
A côté, faites leur goûter pour le plaisir des échantillons de ce que vous mangez vous. Les pizzas et pâtes sauce-tomate plaisent souvent. Eviter le chocolat (toxique pour les chiens sauf à toutes petites doses). Des biscuits véganes secs ou émiettés dans du lait de soja peuvent plaire aussi.

bonsoir ravie de vous découvrir
jusque là je preparais la nourriture pour mes 2 chiottes à base de viande (étant végétarienne moi-même par souci de l animal ) ce qui n est pas facile à concevoir j aimerai cependant continuer a préparer leur aliment en utilisant de temps en temps des croquettes. merci pour des conseils

J'avais lu il y a quelques années un article dans la revue La Vie Naturelle des Drs J. Leguern et H. Jeanbourquin sur ce sujet. Je n'ai plus l'article en question. Vous pouvez contacter ces deux vétérinaires au 01 47 50 89 68. par contre je ne sais pas s'ils ont poursuivis dans cette voie.

Découvrez une gamme de croquettes végétales pour chien et chat 100% BIO.
croquettes végétales pour chien et chat

Vous vendez surtout des croquettes avec la chair des poulets, des poissons, etc. Oui, dans un recoin du site on trouve des croquettes véganes.

Il y a non seulement un problème biologique ignoré dans cette page, mais aussi une incompréhension. Si l'on milite pour le droit des animaux, ils ont également droit à un régime totalement adapté à leur nature. Sinon c'est un manque de respect. Et dans ce cas entre l'omnivore qui par plaisir personnel mange de la viande dont il n'a pas besoin et le végan qui passe son chien ou chat à une nourriture qui ne lui convient pas par besoin égoïste de se déculpabiliser, la différence éthique est tellement ténue qu'elle n'existe plus.

On a nourrit des vaches avec de la viande, si on suit ce raisonnement elle n'auraient pas du avoir de problèmes et au final ça a été une catastrophe.
Le meilleur régime reste le régime naturel, et si ça nous dérange nous avons beaucoup d'animaux végétariens pour compenser.

Merci pour votre commentaire. Quel est le problème biologique ignoré dans cette page? Avez-vous des informations impliquant que les chats seraient en mauvaise santé avec une alimentation végétalienne? Quelque-chose par exemple leur manquerait-il, qui n'est pas dans les préparations végétaliennes spécifiques pour chats? J'ai noté qu'elles sont supplémentées en taurine, en vitamine A, etc.; si vous connaissez un autre nutriment manquant, je serais intéressé à le savoir.

Mais peut-être votre propos est-il tout simplement dans l'idée que les chats ont une "nature" de carnivores, et donc qu'on leur manquerait de respect en leur donnant une alimentation végétalienne. Je veux juste remarquer que cette idée n'est pas du tout validée par la science; ou alors, j'aimerais bien savoir de quelle manière. La science n'a trouvé, que je sache, aucune "nature" des chats, mais seulement des besoins spécifiques (protides, lipides, glucides, vitamines, etc.). Tout comme elle n'a trouvé, concernant la maladie dite de la vache folle, aucune "violation de la nature" des vaches, mais un problème particulier concernant une protéine particulière, appelée pour l'occasion prion.

Enfin, je peux vous assurer que mon but n'est pas de me déculpabiliser, mais de diminuer la souffrance et les morts évitables dans le monde. Je crois l'avoir exprimé assez clairement dans cet article.

David

La dentition seule de votre chat est suffisante pour que vous compreniez qu'il est fait pour manger de la viande.

Je me demande si vous avez déjà pensé à mettre votre aliment végétalien à côté d'un morceau de jambon ou de poulet, afin de voir la réaction de votre chat. C'est même plus une question de besoins nutritionnels mais juste une question de plaisir. Je ne sais s'il s'agit d'un chat d'appartement mais si c'est le cas, quitte à passer 17 ans dans un endroit clos pour le bon plaisir de son maître, son seul plaisir au final c'est la nourriture. Il mérite mieux que des algues....

De plus, dire qu'ils ne mangent que ce qu'ils ont toujours connu est faux, en tout cas avec les miens, ils aiment que je varie sinon ils se lassent de leur nourriture. Du coup je garde la même marque tout en alternant les saveurs.

Je peux comprendre qu'on ait des convictions mais aller jusque là, je trouve à titre personnel cela un tantinet ridicule. Tant mieux si vos chats sont heureux ainsi, mais si vous souhaitez avoir un animal qui ne se délectera que de légumes, n'hésitez pas à opter pour un lapin la prochaine fois, c'est assez fun comme bestiole.

Si vous êtes créationniste, je comprends que vous puissiez penser que mes chats sont faits pour manger de la viande. Mais ce n'est pas la position de la science officielle, qui depuis belle lurette a accepté la théorie de l'évolution proposée en 1859 par Darwin, selon laquelle les chats, et les êtres vivants en général, ne sont faits pour rien du tout. Ils résultent d'une évolution qui n'a aucun but. De fait, dans la nature, les chats mangent d'autres animaux, et leur dentition reflète le fait qu'ils en sont capables; ceux de leurs ancêtres qui n'avaient pas de telles dents n'ont pas laissé de descendants, c'est tout.

Le reste de votre message relève d'une incompréhension profonde de ce que j'exprime dans mon texte. En particulier, vous semblez incapable d'adopter le point de vue des victimes, c'est-à-dire des animaux qui sont mangés, ne parlant que du plaisir de celui qui les mange. Vous semblez aussi incapable d'imaginer qu'on ait des animaux chez soi pour autre chose que son propre plaisir. Personnellement, j'ai des chats chez moi pour les sauver de la rue ou de l'euthanasie. La prochaine fois que je rencontrerai un lapin dans la rue, je lui offrirai à lui aussi le gîte et le couvert, et trouverai peut-être moi aussi ça «fun».

David

Arrêtez avec Darwin , celui-ci ne détient pas la vérité . Il a fait des erreurs .
Il ne s'agit pas non plus d'être créationniste . Arrêtez toutes ces catégories . Il s'agit ici d'être logique . Si vous avancez de tels propos , qu'avancerez-vous à des humains qui se disent omnivores donc aussi carnivores . C'est incohérent ! Chaque espèce est faite pour un alimentation spécifique , en accord avec sa physiologie . Ne mélangez pas tout !
D'ailleurs , si tous les humains mangeaient en fonction de leur physiologie , il n'y aurait plus ces massacres quotidiens d'espèces qui ne sont pas faîtes pour être bouffées par les humains , j'entends ! mais laissez les autres espèces s'alimenter selon la loi de leur Nature . On l'a vu bien des fois , malheureusement , l'humain qui prétend tout savoir , tout contrôler , la Nature , la Terre , sa propre nature et celle des autres espèces , est toujours à côté de la plaque . Laissez les êtres qui peuplent cette planète , à la place qui est la leur .

La physiologie d'un animal (humain compris), c'est une certaine disposition d'organes, une certaine biochimie, etc. Ce n'est pas l'expression d'un plan, d'une volonté de la nature ou de quelque autre divinité. Ce n'est pas non plus la "nature" de l'animal, de quelque chose qui irait au-delà d'une collection de faits biologiques précis.

Si les chats ont un intestin court, cela ne signifie pas qu'ils sont "faits pour manger la viande", mais qu'ils peuvent plus ou moins bien digérer certains aliments en fonction de leur composition, et donc qu'il faut en tenir compte. Eutre exemple: s'ils ont besoin de taurine, substance absente des plantes, cela signifie seulement qu'il faut leur fournir de la taurine synthétique.

Si vous avez des raisons précises, factuelles, de penser qu'une alimentation végétalienne est mauvaise pour un chat, je serais intéressé de les connaître.

Je ne suis pas du tout d'accord avec vos propos. La nature n'a peut-être pas "voulu" qu'ils mangent de la viande, mais la sélection naturelle a fait d'eux des animaux strictement carnivores. D'ailleurs contrairement au chien que nous avons sélectionné pendant des milliers d'années à tel point qu'il ne ressemble plus beaucoup au loup, le chat domestique est resté très semblable à son ancêtre sauvage (originaire d'Afrique du Nord). Ses comportements naturels sont donc toujours bien présents.
Je suis biologiste, et végétarienne, car révoltée par les pratiques de l'élevage industriel. Nous, les humains, sommes omnivores, ce qui signifie que nous sommes tout à fait capables d'adapter notre régime alimentaire en fonction des ressources disponibles, et de nos choix. Le fait d'être végétarien est donc aussi naturel pour un humain que de manger de la viande, mais ce n'est pas le cas des chats et il ne me viendrait jamais à l'idée de leur imposer le même régime que moi. J'ai étudié le bien-être animal et ce qui rend un animal heureux, c'est de pouvoir exprimer ses comportements naturels. Pour les chats, manger de la viande en fait partie et je ne les en priverais pas pour des raisons de convictions personnelles. Je ne soutiens pas pour autant l'élevage intensif. Mes chats mangent de la nourriture bio composée à moitié de légumes et à moitié de viande issue d'animaux eux-mêmes élevés en plein air en semi-liberté et avec de la nourriture bio (donc absolument rien de chimique là-dedans, et le tout produit localement pour limiter l'impact sur l'environnement). Ils ont aussi une chattière qui leur permet d'aller et venir; il me semblerait injuste de les priver de leur liberté pour mon plaisir personnel. Il faut arrêter de dire qu'un chat enfermé dans un appartement est plus heureux qu'un chat qui vivrait dans la rue; c'est très anthropocentrique comme vision des choses, les félins ont avant tout besoin de liberté, alors ne nous prenons pas pour des bons samaritains et admettons que si on prend des chats c'est en grande partie parce qu'on a envie d'avoir une petite boule de poils à caliner chez soi!
De plus, nourrir ses chats avec de la nourriture uniquement végétale n'est pas sans risque; je connais un vétérinaire qui a récupéré 2 chats dans un état de dénutrition sévère et il n'a rien pu faire pour les sauver car leur système digestif était complètement bousillé... Et justement, leurs propriétaires leur donnaient un régime végétarien depuis deux mois, alors il se peut qu'il y ait d'autres causes non identifiées mais tout de même, la coincidence est troublante... Peut-être que ce régime est relativement toléré par la plupart des chats mais que certains ne le supportent tout simplement pas... Ce que vous faites en testant sur des chats un nouveau régime qui ne leur est pas du tout naturel, ça s'appelle de l'expérimentation animale.
Et pour répondre au fait que la vache folle n'était soi-disant pas "contre nature", et bien si, justement, la maladie ne serait jamais apparue si on n'avait pas nourri les vaches, des animaux naturellement herbivores, avec de la farine animale (faite à partir de carcasses de moutons)! C'est tout aussi contre nature de faire manger des animaux morts à un herbivore que de nourrir un carnivore avec un régime 100 % végétal.
Il faut arrêter de vouloir contrôler toutes les espèces animales! Pour moi, c'est contraire au principe même du végétarisme qui a pour raison d'être le respect de la nature et des animaux. La nature n'a peut-être pas de "volonté" propre, mais son état actuel, la physiologie et le comportement de toutes les espèces vivantes sont le résultat de millions d'années d'évolution, de sélection et d'adaptation à l'environnement, ce n'est pas nous avec nos petits cerveaux d'humains qui allons tout changer du jour au lendemain!!!

Vous dites «La nature n'a peut-être pas "voulu" qu'ils mangent de la viande, mais la sélection naturelle a fait d'eux des animaux strictement carnivores.» Je ne comprends pas ce que veut dire ce «strictement carnivores». Si par là vous voulez dire que de fait, ils ne peuvent vivre (ou vivre bien) sans viande, c'est là une affirmation empirique; il n'y a pas besoin de faire intervenir la nature et la sélection naturelle pour en parler.

J'ai plutôt l'impression que pour vous, le terme «sélection naturelle» représente un peu un hommage du vice à la vertu; c'est une expression scientifique, mais vous vous en servez dans un sens complètement non scientifique. Vous continuez à penser que la nature aurait voulu que les chats soient de purs carnivores.

D'où le fait que vous fassiez des prédictions, plus loin, sur le fait que les chats ne peuvent pas vivre bien avec un régime végétalien. Ou pas tous. En tout cas, ça ne peut pas marcher. A priori, vous pensez ça, puisque la nature a voulu qu'ils soient carnivores...

Et les exemples que vous donnez sont sans intérêt. On sait bien qu'il faut de la taurine aux chats. On sait qu'il faut limiter l'apport de fibre. On sait donc que si on veut nourrir un chat sans viande, il ne faut pas faire n'importe quoi. Certaines personnes font n'importe quoi, et ça finit mal. D'accord, mais ça n'apporte rien à la discussion, à part faire peur.

Enfin, non, ce n'est pas pour me faire plaisir que j'ai nourri mes chats sans viande, et pas non plus pour leur imposer une idéologie. C'est pour ne pas imposer à d'autres animaux le calvaire d'être élevés pour la viande. Calvaire que vous, vous leur imposez.

Excellent article ! C'est marrant, j'ai abordé le sujet tout à l'heure à mon mari. Je vais me rapprocher de mon véto pour en discuter tranquillement. Merci beaucoup pour ces précieuses informations. Au plaisir,
Sophie

Bonjour
En final l'animal de compagnie a été crée par l'homme pour l'homme. N'est-ce pas cautionné son exploitation que d'en posséder ?

Bonsoir,
Premièrement votre article détaillé semble plutôt intéressant en revanche je pense que le végétarisme n'est pas la solution pour éviter le massacre d'animaux, le simple fait d'acheter la viande à la ferme directement et non en grande surface diminuerait les élevage en batrie... l'homme a toujours été omnivore, le chat à toujours été chasseur, le chien à un instinct de poursuite, et tout deux ont des crocs pour une bonne raison... Si nous nourrissons nos animaux de "nature" carnivore avec de la nourriture végétale, ils évolueront, et probablement perdront leur crocs, et la totalité du peu d'instinct naturel restant...de plus si personne ne mange de viande (animaux et hommes) je connais peux d'éleveur qui garderont vaches, cochons, poulets et moutons par plaisir et ils les abattront sans "utilité". Nourririez-vous un lion avec des plantes?

Bonjour David,

Intéressant comme sujet, merci de le partager. Je suis en accord avec certains de vos propos, mais pas tous. De plus, pour me permettre de mieux forger mon idée, j'aurais aimé vous entendre concernant le diabète chez les chats vieillissant, un sujet très important et selon moi directement relié à l'alimentation. En effet, les principaux ingrédients contenues dans un régime végétarien, tels que le maïs, soya et blé, sont effectivement riches en protéines, mais aussi en glucides. Il a bien été démontré par plusieurs vétérinaires spécialisés en nutrition animale que le système digestif du chat n'est pas adapté à un apport aussi important en glucides. Pour un chat actif et en jeune âge, les effets ne se feront pas sentir tout de suite, mais inévitablement avec l'âge et avec un ralentissement du métabolisme, le chat ayant un régime végétarien (grains, céréales) aura beaucoup plus de chance de développer le diabète de type II insulino-résistant ou dépendant.

Voici deux lien expliquant de façon beaucoup plus précise le système digestif, métabolique et biochimique du chat.

http://www.b-a-r-f.com/Les-elements-nutritifs/cerealesglucides.html

http://www.b-a-r-f.com/Veterinaires-et-BARF/knueven.html

Vous me semblez rigoureux sur le plan scientifique, et non purement motivé par des convictions moralistes, alors en espérant avoir votre opinion sur cette épineuse question.

Cordialement,

Julien

Merci pour votre commentaire.

Tout d'abord, à propos de votre remarque finale: mes convictions moralistes - je dirais plutôt «éthiques» - sont pour moi déterminantes. En particulier, je serais prêt à mentir, si ce faisant on pouvait sauver plus d'animaux et réduire la souffrance dans le monde. Simplement, concernant les chats végétariens, je ne pense pas que mentir puisse marcher. S'il y a des problèmes à nourrir les chats sans viande, cela se saura de toute façon, et il vaut mieux que cela se sache le plus tôt possible, pour que ces problèmes soient résolus. C'est pourquoi je pense que l'efficacité implique d'être honnêtes sur cette question.

Concernant le problème possible de diabète: je n'ai jamais entendu d'affirmations précises allant dans le sens que vous dites. J'ai bien lu qu'il fallait éviter trop d'amidon et autres glucides complexes dans l'alimentation des chats, mais surtout pour des raisons de digestion; parce que les chats ont du mal à absorber ces glucides (pas assez d'amylases et autres enzymes digestives). Maintenant, une petite recherche sur le Web m'amène un article qui semble dire qu'au contraire, les chats digèrent bien l'amidon. Mais de toute façon, s'ils ne digèrent pas bien les glucides, alors ils les évacuent, et cela n'a pas bien de raison de provoquer un diabète. Si au contraire ils les digèrent bien, ces glucides deviennent du glucose sanguin; or il semble que les niveaux normaux de glucose dans le sang chez les chats soient à peu près les mêmes que chez les humains (cf. ici et ici); ce qui veut dire qu'il est tout aussi normal pour un chat que pour un humain d'avoir du glucose sanguin. Ce glucose provient soit de la digestion des glucides, soit du métabolisme des protéines, mais dans les deux cas c'est le même glucose, et il n'y a pas de raison pour qu'il provoque le diabète dans un cas et pas dans l'autre.

Cet article parle d'un problème de diabète, mais uniquement lié aux glucides simples, glucides qui de fait ne doivent pas être très présents dans les préparations végétariennes pour chats.

Par ailleurs, mon expérience personnelle est que je n'ai jamais eu connaissance d'un problème de diabète chez mes chats, y compris chez deux qui sont actuellement chez moi et qui sont végétariens pratiquement depuis leur naissance; ils ont respectivement onze ans et demi et quatorze ans et demi.

Le deuxième article que vous indiquez - je n'ai pas encore lu le premier - parle seulement des avantages pour un chat diabétique de limiter l'apport en glucides; il ne dit rien de précis suggérant qu'un régime riche en glucides serait une cause de diabète.

Certes, il est difficile d'être concluant sur la question, surtout pour un non-spécialiste comme moi. Mais pour revenir aux question d'honnêteté scientifique et d'engagement éthique, je pense être assez clair sur le sujet, mais en est-il de même pour le site que vous citez? Je ne le connais pas, mais si je comprends bien son but est la promotion d'une alimentation faite de viande crue pour les chats et les chiens. Or bien souvent ce genre d'orientation se fonde sur le présupposés naturalistes selon lequel «le meilleur régime est le régime naturel» (idem pour les sites de régime paléo). Or les idées de ce genre sont presque toujours fausses. Elles reposent sur une confusion sur le sens de l'adaptation par sélection naturelle, confusion proche de celle que l'on fait entre «100% des gagnants ont joué» et «100% des joueurs ont gagné». La sélection tend à optimiser l'adaptation des organismes à un environnement donné, mais ne dit rien quant au fait que l'environnement en question serait le plus adapté à cet organisme! En tout cas, je veux remarquer que tout le monde n'est pas forcément aussi franc concernant ses propres présupposés idéologiques, et vous inciter à vous méfier aussi des affirmations de ce genre de sites.

Au total, je ne peux pas exclure qu'un problème comme celui que vous dites puisse exister, mais je n'ai pas l'impression non plus qu'il y ait beaucoup de raisons pour y croire.

Cordialement,

David

Je trouve ce blog d'un niveau particulièrement élevé et susceptible d'éclairer des débats qui nous tiennent de plus en plus à cœur - sans pour autant n'être qu'un effet de mode comme certains pourraient le dire- je tenais à donner mon petit avis, constatant malheureusement que son auteur (David olivier) n'a pas posté depuis un certain temps, j'espère que tout va bien pour lui. Je fais partie aussi des gens très nombreux qui font beaucoup de sacrifices de temps, d'argent et de vie personnelle pour nos amis à 4 pattes (voire à 2 pattes) et éviter une mort précoce à des chats qui n'ont plus de "maîtres" (vulnérabilité humaine, même combat). Devenue progressivement vegan (excepté conso d’œufs et de miel bio ainsi que fromage sans présure), j'adore pourtant les coquilles St Jacques... et le bœuf qui me fournissent notamment du phosphore et du fer et il se trouve que je suis obligée de me supplémenter en fer (et aussi en vitamine D car ce cher soleil - oh combien NATUREL - ne m'en fournit pas suffisamment dans ma région). La carence en fer est un problème lié au végétarisme ; pourtant selon les logiques constamment développées, puisque je ne suis pas carnivore, je ne devrai pas en manquer (il y en a déjà dans les végétaux)... par ailleurs je ne peux que me poser des questions sur l'origine de la chair animale contenue dans les aliments pour nos bêtes "chouchous" (d'ailleurs, en quoi est-ce NATUREL de décider que les chats-chiens sont à protéger et non les cochons ou les chèvres qui sont tellement adorables ? La dernière fois que j'ai mangé de la viande, c'était en tant invitée (mal à mon aise) : il s'est trouvé que c'était du lapin et je venais d'être "kidnappée" par un chat avec gênes d'Abyssin ; je dis "kidnappée" car cette race de chat jette son dévolu sur une personne avec une ténacité incroyable, mais ce chat est également appelé "chat-lapin" par sa ressemblance avec ce dernier. J'ai eu ainsi l'horrible impression de "manger mon chat" (petits os fins, je n'insiste pas sur l'expérience) qui était un être merveilleux et m'a donné tant de bonheur. je n'aurais pas l'idée de manger de la chair humaine et ça y ressemblait presque dans la mesure où l'on considère nos familiers comme faisant partie de la famille... Il y a tellement d'habitudes dans nos façons de penser (unique...) que nous devons faire des efforts pour remonter la pente de la dissociation cognitive, ("syndrome" - que j'ai connu moi-même-de la personne qui s'émeut devant le spectacle d'un animal mis à mort sans faire le rapprochement avec le morceau qu'il y a dans son assiette). Et concernant la notion d'instinct, il y a tellement de choses à dire que je m'arrête là : pourquoi il n'y aurait que l'homme qui évoluerait dans sa façon de se nourrir ? il en a aussi des instincts (et parfois des "bas" comme on dit...qui sont réprimés par la loi, il en faut une). Actuellement, je voudrais faire de la nourriture maison végé MAIS aussi équilibrée pour un chat et je rame beaucoup ; les marques végés sont trop réduites pour satisfaire un chat "difficile" et si elles sont végés correctes, je ne sais pas si elles sont correctes à tous points de vue. Donc appel d'offres aux fabricants SVP...

Ai zappé les paragraphes, donc je recommence :
Je trouve ce blog d'un niveau particulièrement élevé et susceptible d'éclairer des débats qui nous tiennent de plus en plus à cœur - sans pour autant n'être qu'un effet de mode comme certains pourraient le dire- aussi je tenais à donner mon petit avis, constatant malheureusement que son auteur (David Olivier) n'a pas posté depuis un certain temps, j'espère que tout va bien pour lui.
Je fais partie aussi des gens très nombreux qui font beaucoup de sacrifices de temps, d'argent et de vie personnelle pour nos amis à 4 pattes (voire à 2 pattes) et éviter une mort précoce à des chats qui n'ont plus de "maîtres" (vulnérabilité humaine, même combat).
Devenue progressivement vegan (excepté conso d’œufs et de miel bio ainsi que fromage sans présure), j'adore portant les coquilles St Jacques... et le bœuf qui fournissent notamment du phosphore et du fer et il se trouve que je suis obligée de me supplémenter en fer (et aussi en vitamine D car ce cher soleil - oh combien NATUREL - ne m'en fournit pas suffisamment dans ma région) : La carence en fer est un problème lié au végétarisme ; pourtant selon les logiques constamment développées, puisque je ne suis pas née carnivore, je ne devrai pas en manquer (il y en a déjà dans les végétaux)...
Par ailleurs je ne peux que me poser des questions sur l'origine de la chair animale contenue dans les aliments pour nos bêtes "chouchous" (d'ailleurs, en quoi est-ce NATUREL de décider que les chats-chiens sont à protéger et non les cochons ou les chèvres qui sont tellement adorables ?)
La dernière fois que j'ai mangé de la viande, c'était en tant invitée (mal à mon aise) : il s'est trouvé que c'était du lapin et que je venais d'être "kidnappée" par un chat avec gênes d'Abyssin ; je dis "kidnappée" car cette race de chat jette son dévolu sur une personne avec une ténacité incroyable, mais ce chat est également appelé "chat-lapin" par sa ressemblance avec ce dernier : J'ai eu ainsi l'horrible impression de "manger mon chat" (petits os fins, je n'insiste pas sur l'expérience) qui était un être merveilleux et m'a donné tant de bonheur. Je n'aurais pas l'idée de manger de la chair humaine et ça y ressemblait presque dans la mesure où l'on considère nos familiers comme faisant partie de la famille...
Il y a tellement d'habitudes dans nos façons de penser (unique...) que nous devons faire des efforts pour remonter la pente de la dissociation cognitive ("syndrome" - que j'ai connu moi-même- de la personne qui s'émeut devant le spectacle d'un animal mis à mort sans faire le rapprochement avec le morceau qu'il y a dans son assiette).
Et concernant la notion d'instinct, il y a tellement de choses à dire que je m'arrête là : pourquoi n'y-aurait que l'homme susceptible d'évoluer dans sa façon de s'alimenter ? il en a aussi des instincts (et parfois des "bas" comme on dit...qui sont réprimés par la loi, il en faut une).
Actuellement, je voudrais faire de la nourriture maison végé MAIS aussi équilibrée pour un chat et je rame beaucoup ; les marques végés sont trop réduites pour satisfaire un chat "difficile" et si elles sont végés correctes, je ne sais pas si elles sont correctes à tous points de vue.
Donc appel d'offres aux connaisseurs en alimentation animale végé maison AINSI qu'aux fabricants SVP... Merci

Bonjour, végétalienne, je m'interroge sur l'alimentation des 3 matous que j'ai recueilli: il m'est difficile de leur donner des croquettes à base de "viande" (pseudo viande devrai-je dire quand on sait de quoi les croquettes sont constituées...). Mais je le fais car il n'y a pas beaucoup d'alternative.
J'ai l'impression qu'il n'y a pas beaucoup de recul pour juger au long cours si il n'y a pas de risque de carence, impliquant l'apparition de maladie.
En fait, je me rend bien compte qu'il y a un lobby sur la nourriture animale qui tend à vouloir nous culpabiliser si on ne fait pas ce qui est préconiser par les grandes marques et par les vetos. Mais malheureusement, j'ai été "formatée" en quelque sorte et même si je m'interroge, j'ai du mal à franchir le cap. Pourtant j'aimerais arriver, j'aurais la conscience plus tranquille par rapport à mes convictions végé.
Vous même, vous nourrissez vos chats avec la préparation vegecat, ou bien les croquettes végé? Ca m'intéresse d'avoir un retour sur les croquettes, de quelqu'un qui les donne à ses chats depuis longtemps,, pour me faire une idée sur la prise de cette alimentation au long cours.
De plus, je m'interroge sur le système digestif du chat: si il est carnivore, son système digestif est-il à même de bien absorber tous les nutriments et vitamines dont il a besoin en puisant que dans du végétal?
Pardonnez-moi,, mon message est un peu long, mais ça fait un moment que ce sujet me taraude et j'aimerai être sûre de ce que je propose en alimentation à mes chats, sans les rendre malade ou carencés. Merci
Cécile

Bonjour. Votre article est absolument très intéressant sur les chats principalement.
Auriez vous un lien précis sur l'alimentation pour CHIEN? - avec une analyse aussi poussée que celle que vous avez faite, bien sûr, car les "il faut qu'on.....", ou les "les chiens ont toujours. fait comme ci ou comme ça ........." ça ne m'apportera rien de plus que ce que j'ai déja trouvé comme .... "explications" . MERCI!! :)

Bonjour,

à votre avis, il est préférable d'utiliser ami cat ou bénévo pour ses chats? (par rapport aux ingrédients). Il arrive assez fréquemment qu'un de mes chats vomisse (désolée) alors qu'elle ne sort pas donc ne mange pas d'herbe (mais c'est peut-être à cause de ça), d'ailleurs, cela peut être dû à un besoin de régurgiter, mais je ne vois pas de 'poils' dans ce qu'elle régurgite.
Je leur donne ami cat exclusivement. Et de temps en temps des aliments végé humides (genre vegusto).
Merci pour votre réponse.
Amicalement
Agnès

Mon chat chasse des souris ou musaraignes et les mange et je ne lui ai pas apris à les chasser ni à les manger. Mon chat doit être con il faut dire qu'il ne sait pas lire!!!!

J’ai rejeté la viande très tôt dans mon enfance, et le temps viendra où les hommes, comme moi, regarderont le meurtre des animaux comme ils regardent maintenant le meurtre de leurs semblables.
Léonard de Vinci (1452-1519)

Bonjour David,

J’apprécie énormément votre attitude respectueuse non seulement envers les animaux que vous hébergez et ceux dont vous n’encouragez pas l’abattage en évitant d’en tirer profit à titre purement gustatif, mais aussi votre soin à répondre avec compassion et bienveillance aux commentaires, dirons-nous, peu constructifs.
La quête de vérité est infinie et la remise en question n’est possible qu’en ayant un esprit ouvert, le contraire étant du fanatisme.
Est-ce que faire usage d’animaux élevés dans des fermes industrielles est agir selon des lois naturelles? Que faisons-nous encore selon les règles naturelles? Nous devons réapprendre à manger, les nutritionnistes sont débordés, tout comme les hôpitaux. Nous devons réapprendre à vivre, les psychiatres ne manquent pas de travail. Une chose faite depuis la nuit des temps peut être parfaitement adaptée à l’heure actuelle, comme elle peut ne plus l’être aujourd’hui, tout change à tout instant, et mon espoir est que le changement s’aligne vers la bonté.
Pour les défenseurs des carnivores doivent manger de la viande, je les encourage à visionner et lire l’histoire mémorable de la lionne Little Tike. Les esprits ouverts apprécieront dans la pleine conscience.
http://www.dailymotion.com/video/x18ytqo_little-tyke-l-incroyable-histoi...
http://www.vegetarismus.com/vegepet/tykef.htm

Notre souci en tant qu’être humain devrait être celui de nuire le moins possible et dans l’idéal être un élément favorable pour tout ce qui nous entoure, puisque nous avons reçu, en potentiel, à notre naissance, le choix de nos actions et non des réactions principalement instinctives et prédéterminées.

Cordialement
Thierry

Si je peux me permettre , quel plaisir de sortir des préoccupations de l'égo et de lire ces mots pleins de sagesse et d'espoir Merci

Bonjour,
Merci pour cet article fort intéressant.
Cependant les variantes des recettes pour chats ne me sont pas claires... Est ce toutes des recettes de croquettes? Les recettes au soja, pois chiches et autres pour 15 jours sont à faire cuire selon le meme protocole que les "kibble"?
Je me demandais s'il existait des recettes pour réaliser de la nourriture humide? Peut-on suivre ces mêmes recettes sans les cuire au four?
Merci d'avance pour votre réponse.

J'ai trouvé certaines parties de ton argumentation intéressantes même si je suis loin d'être d'accord avec tout. Il y a par contre un parti pris évident qui me gène pour avoir confiance à cet article.
'
Par exemple tu cherche à tout prix un végétarien (tu reconnais donc leur savoir) qui soit prêt à te conseiller dans ta démarche (et je trouve ça très bien que tu te préoccupes d'avoir un suivi médical étant donné le côté expérimental que d'ailleurs tu reconnais), par contre tu te fermes totalement aux autres vétérinaies, s'ils ne sont pas de ton avis, c'est forcément qu'ils sont hostiles et vénaux, je ne trouve pas ça très objectif. Je trouverai mieux (pour la santé des minous) que tu restes ouvert, du moins non fermé, et prêt à te remettre en cause si besoin, c'est après tout ce que tu aimerais que fassent tes lecteurs en te lisant (chose que j'ai essayé de faire).
'
Ce que tu dis sur la valeur qu'on accorde aux choses "naturelles" est très vrai, je n'ai jamais aimé cet argument non plus, et je suis d'accord avec toi quand tu dis que la seule choses essentielle est de savoir si un régime végétarien peut être adapté pour un chat sans nuire à sa santé. Par contre là (et pour les mêmes raisons) je ne suis plus d'accord quand tu expliques que le chat a tellement dévié de son ancêtre qu'il n'est lui même plus naturel (pour dire que du coup il n'est plus vraiment aussi carnivore que dans la nature), l'évolution va à un rythme infiniment plus lent que ça, même si l'humain s'est mis à faire des sélections artificielles de races (qui portent sur le caractère ou l'apparence mais pas sur l'alimentation) depuis un temps assez court relativement à l'existence du chat, je comprends pas trop ce qu'apporte raccourci dans l'argumentation (un chat remis dans la nature cherchera à chasser pour survivre, peu importe de quelle espèce il vient, et peu importe que le chien vienne du loup, le chat et le chien sont des espèces bien identifiées), pareil pour le passage ou tu dis que le chat s'en fiche de manger, ça dépend des chats, bref je dis pas ça contredit quoique soit mais je trouve que ça n'apporte rien à ton argumentaire, et ça donne l'impression (sur ces passages) que ce n'est pas objectif.
'
J'ai trouvé intéressant et documentée la partie ou tu décris le fait que le chat consomme aussi d'autres éléments nutritionnels que de la viande bien que réputé "exclusivement carnivore" (mais je ne te cache pas que cette catégorisation n'est pas pour moi vide de sens, même si j'ai essayé de rester ouverte à ce que tu disais). Le chat a besoin aussi d'hydrates de carbone par exemple, et de l'amidon et des fibres rentrent dans la composition de leur alimentation y compris dans le commerce également, qui n'est donc pas 100% carnivore au pied de la lettre non plus. Parfois je trouve qu'il y a certains raccourcis, par ex tu dis que "les végétariens disent que les chats meurent par les reins", mais est-ce que c'est plus qu'un "dicton de comptoir" ça m'aurait intéressé d'en connaitre plus précisément les faits (s'il c'est réellement prouvé, et caractérisé)? Si c'était le cas, ça ne veut pas dire que leur alimentation n'est pas adaptée pour autant (si une voiture consomme trop d'essence, tu risques plus vite la panne sèche, mais si tu lui mets de l'essence coupée à l'eau pour la prémunir du risque de panne sèche, tu la feras effectivement moins consommer d'essence, pour autant son fonctionnement ne sera pas forcément intact).
'
Je ne pense pas non plus que le chat ait conscience de manger un boeuf (qu'il serait bien incapable de chasser dans la nature, ce qui n'est en effet pas très naturel). L'ancrage des goûts par l'exemple de la mère est intéressant, mais il n'y a pas d'exemple de mère chat qui ait éduqué ses chatons à préférer un régimé végétarien, donc ça ne prouve pas grand chose de ce côté, cela dit c'est intéressant mais c'est u peu l'histoire de la poule et de l'oeuf, c'est le processus d'identifcation à son espèce (le groupe forme-t-il une espèce ou une espèce forme-t-elle des individus). J'émettrais quand même une limite à ce raisonnement, je suis intimement persuadée que le goût est génétiquement programmé pour ne pas être trop délirant avec les besoins fondamentaux d'une espèce. L'humain est bien placé pour savoir que le goût ne pousse pas forcément à suivre un régime idéal pour autant.
'
Pour le paragraphe, "faire tuer moins d'animaux", oui à je suis intégralement d'accord (si on mangeait moins de viande on en mangerait moins). En revanche contrairement aux chats nous sommes omnivores, c'est une différence de taille tout de même, alors est-ce aux chats de payer l'addition? Quand tu dis que faire connaître cette possibilité sert ton idéologie, je t'avoue que ça me gène un peu, ça ne devrait pas rentrer en ligne de compte.
'
Tu auras compris que même si je ne souhaite pas être hermétique à tout ce discour juste par principe, malgré tout je ne suis pas convaincue, l'essentiel restant pour moi de proposer le régime alimentaire le plus adapté aux besoins nutritionnels du chat. Dans la mesure ou je le retiens en quelque sorte prisonnier chez moi et que je l'empêche de chasser (ce qu'il ferait s'il n'était pas chez moi), je ne me sens pas tellement le droit de lui proposer un régime trop fantaisiste, mais à la lecture de cet article, je pense que tu es idéaliste et j'arrive à comprendre ta démarche (sans forcément y adhérer).

Oups à plusieurs endroits j'ai remplacé le mot "vétérinaire" par "végétarien"
'
Au début de mon message il fallait lire "Par exemple tu cherche à tout prix un vétérinaire (tu reconnais donc leur savoir)"
'
Plus loin, lorsque je reprend ta citation je voulais dire du coup ""les végtérinaires disent que les chats meurent par les reins""

Je me permets un petit complément sur la partie sur le gout, les papilles gustatives du chat sont beaucoup moins nombreuses que chez l'homme ou même que chez le chien, en raison justement de son régime spécifiquement carnivore, et il a été prouvé scientifiquement (tu retrouveras facilement l'info sur internet) que ses papilles sont bel et bien orientées pour un régime carnivore (par ex autant il est sensible aux acides aminés, autant il est très peu capable d'identifier l'aspect sucré ou non de l'aliment, ce qui le rend indifférent à cette composante par ex). Personnellement je préfère manger de vrais aliments qui respectent mon équilibre alimentaire, qu'avoir une alimentation carencée et ajouter une pilule pour palier aux manques. En dehors du fait qu'une banane (par ex) me procure plus de plaisir qu'un cachet "équivalent" à une banane, je ne suis pas sure qu'on connaisse 100% de ce qui est utile dans les aliments pour prétendre les remplacer synthétiquement, du moins quand il y a le choix je pense que des aliments authentiques valent mieux que leurs équivalents synthétiques. C'est pour ça que je me vois pas imposer un tel régime à un chat.

Une vétérinaire végétarienne sur Valence : docteur Lequin, clinique des Alpes

Connerie, vraiment!