alimentation

Displaying 1 - 7 of 7

«Abolir la viande - et les autres produits de l'exploitation des animaux - a des implications pratiques au niveau diététique, économique et autre. Cette section regroupe les textes traitant plus particulièrement de ce sujet.»

Par David Olivier

Tour d'horizon des impacts positifs ou négatifs potentiels du refus de manger les animaux.

Par David Olivier

«Effectivement, il est risqué d'être végétalien, à partir du moment où le corps médical français refuse aux personnes végétaliennes le même niveau de soin et de conseil qu'il fournit à la population générale, rapportant tout problème bénin ou non qu'elles peuvent avoir à leur régime (...).»

Par David Olivier

«La taurine est souvent citée comme étant un acide aminé. On ajoute souvent aussi que pour les chats il s'agit d'un «acide aminé essentiel», alors que pour les humains ce serait un «acide aminé non essentiel».»

Par David Olivier

«Pour moi le problème de savoir si c'est naturel ou non de nourrir les chats sans viande ne m'intéresse pas plus que de savoir si c'est naturel ou non de lui faire faire pipi dans une caisse avec du gravier. Ce qui m'importe est de savoir si un chat ou un chien peut être en bonne santé et heureux sans viande; et ceci en gardant à l'esprit que les animaux qui servent à faire la viande, eux, n'ont pas cette chance qu'on se préoccupe de leur bonheur et de leur santé, du moment qu'ils arrivent vivants aux portes de l'abattoir.»

Par David Olivier

«Dans cette perspective, c'est l'ensemble des produits animaux qui sont, en France, aujourd'hui, des suppléments, et pas seulement parce qu'ils emballent de la B12, de l'iode et tout le reste. Ce sont des suppléments parce qu'on nous les force dans la gorge.»

Par David Olivier

«(...) les végétariens prennent de la B12 fabriquée en usine et emballée dans des comprimés. Les personnes qui mangent de la viande, tout au contraire, prennent de la B12 fabriquée en usine et emballée dans des animaux.»