spécisme

Displaying 1 - 5 of 5

David Olivier

L'hostilité si répandue chez les animalistes envers les humains n'est ni justifiée ni utile. Nous devons avoir pour les humains la même compassion, et la même indulgence, qu'envers les autres animaux. Nous devons construire une politique sans haine.

Par David Olivier

Analyse du spécisme comme essentialisme.

Par David Olivier

«La position anti-avortement se base le plus souvent sur l'attribution à l'embryon humain d'une grande importance, d'une inviolabilité, d'un caractère sacré, simplement en raison de son appartenance à notre espèce. Ce que les adversaires de l'avortement veulent protéger, c'est la vie humaine, indépendamment de son caractère sensible. C'est là exactement l'opposé de la position de la libération animale.»

Par David Olivier

«L'attitude que je préfère (...) est de voir [les humains viandistes] avec la même indulgence que pour les non-humains - comme si c'étaient des chats, par exemple. Ce peut être terrible ce qu'ils font; ce peut être terriblement triste, quand on pense que ce serait si facile qu'ils fassent autrement. Mais en même temps ils ne sont pas foncièrement méchants. Ils sont souvent gentils et bienveillants. Comme nous, ils ont plein d'idées fausses dans la tête, et à laquelle ils tiennent; ils ont beaucoup d'hypocrisies, qu'ils ne cherchent qu'à moitié à surmonter.»

Par David Olivier

«(...) la critique de l'expérimentation animale me semble porteuse d'un message antispéciste plus direct, et que nous n'avons pas profité de cette possibilité, délaissant ce terrain qui, de fait, se trouve occupé par les discours de l'antivivisectionnisme traditionnel spécistes, antiscientifiques, mystiques et naturalistes.»