Mail sur les expressions véganisées

Par David Olivier

Mail envoyé sur la liste yahoogroupes vegetarien le 26 août 2001.

Sujet: Chou échaudé craint l'eau froide

--Le samedi 25 août 2001 8:21 +0200 maurer.claude@... disait:

> Merci pour ton message, dont j'ai du mal à apprécier s"il

> s'agit de "lard ou de cochon".

Ôôôôôôôôôô l'expression spéciste!!!!!!!

À la place je propose qu'on dise: «j'ai du mal à apprécier s'il s'agit de l'art
ou du cachou».

Quand tout le monde il (et elle) sera antispéciste et végan-ne et tout et tout,
on changera toutes ces expressions spécistes. Il y en a que c'est facile:

«J'ai d'autres choux à fouetter.»

«Mort aux mâches!»

«La liste trucliiist c'est un vrai panier de caroubes.»

«Il faut pendre le torero par les cornes.»

«On n'est pas des bettes!», ou encore «On n'est pas des chénopodiacées!» (Dict.
Flammarion: Bette n.f. Bot. Genre de chénopodiacées comprenant la bettrave et la
poirée ou bette à carde, dont les côtes sont comestibles.»)

«Ce type, c'est un vrai pore!»

«Il veut la margarine et l'argent de la margarine.» (ou: «la bière et l'argent
de la bière»)

«Cachou qui s'en dédit!»

«Qui a la chiasse perd sa place.»

«Chanter comme un bas de laine.» (Mais la laine c'est pas tout à fait
végan.)

«Tu as les végétaline.»

«L'homme est un igloo pour l'homme.»

«Puer comme un iBook.»

«Se faire tirer comme des lupins.»

Bien d'autres expressions attendent leur substitut. En particulier, toutes
celles sur les chiens, genre «traiter comme un chien». Autres qui me viennent à
l'esprit: «tuer la poule aux oeufs d'or»; «hausser le thon»; «servir de cobaye»;
«fait comme un rat»; «c'est des vrais requins», «vendre la peau de l'ours»,
«têtu comme un âne», «les dindons de la farce». Et il y a plein d'autres - à
votre imagination, donc!

----

David Olivier